Présentation de l'équipe

Responsables : Hervé GALLARD et Claude GEFFROY

L’équipe E-BiCOM (Eaux, Biomarqueurs, Contaminants Organiques, Milieux) couvre plusieurs domaines d’application allant de la chimie de l’eau, la géochimie organique à la chimie du vivant. La protection des ressources en eaux, l’amélioration des procédés de traitement, la protection de la santé humaine et des végétaux font partie des grands défis auxquels s’intéresse l’équipe.

Activités de recherche

Les activités de recherche visent

  • une meilleure compréhension des milieux, et en particulier les milieux anthropisés (eaux, sols, milieux biologiques,…),
  • l’amélioration des procédés de traitement (procédés d’oxydation, adsorption, filtration membranaire).

Tous les travaux de recherche ont comme point commun l’étude du comportement de biomarqueurs (acides aminés, enzymes, molécules volatiles, motifs ligneux,…) et/ou de contaminants organiques (composés pharmaceutiques, pesticides, biocides,…).

La spécificité de l’équipe réside dans son approche moléculaire :

  • pour la caractérisation des milieux : développement et utilisation de nouveaux outils et méthodes de détection
  • pour l’amélioration des procédés : étude des mécanismes de transformation des molécules organiques dans des matrices complexes.

Le caractère pluridisciplinaire et la variété des milieux étudiés est également une forte spécificité de l’équipe.

 

Trois axes de recherche en forte interaction

 

L’objectif général des travaux est d’évaluer la réponse des milieux suite à des perturbations anthropiques en vue de proposer des solutions de gestion aux décideurs institutionnels.

 

 

Ainsi sont étudiés :

  • les  interactions et transformations des contaminants traces dans les eaux et les sédiments,
  • la structure et de l’évolution des matières organiques naturelles,
  • l’écodynamique microbienne à travers l’exploration des biofilms (impact et transformation des contaminants organiques et développement d’antibiorésistance…).

Dans une optique de réduction des teneurs en contaminants organiques et matières organiques, cette thématique a pour objet l’étude :

  • des procédés conventionnels et innovants d’oxydation (ozone, chlore et dérivés, UV, oxydes, espèces radicalaires)
  • des procédés d’adsorption (matériaux composites)
  • des procédés membranaires (ultrafiltration, nanofiltration, osmose inverse, procédés hybrides)

Les applications concernent à la fois la production d’eau potable, le traitement et la réutilisation des eaux usées, la désinfection des eaux de piscine et des eaux de refroidissement, le traitement des boues….

Les travaux portent sur l’étude des mécanismes réactionnels, le développement de nouveaux matériaux hybrides pour l’élimination de la matière organique, la valorisation des boues, le vieillissement et la modification de membranes de filtration….

 

Depuis 2015, cette thématique se structure autour d’une activité de recherche transdisciplinaire, à l’interface entre la chimie et la biologie – appelée chemobiologie – dans les domaines de la santé, de la chimie du végétal et de l’exobiologie.

Cette recherche est notamment dédiée au développement d’outils chimiques innovants permettant l’exploration et la compréhension du vivant, tant dans son origine que dans son fonctionnement (diagnostics, amélioration des défenses naturelles…).

Dans le domaine de la santé, il s’agit de rechercher des marqueurs du fonctionnement du vivant pour à terme, développer des systèmes de diagnostics précoces de maladies chroniques.

Dans le domaine de la chimie du végétal, l‘objectif est de développer des stratégies innovantes de vectorisation de composés phytopharmaceutiques pour améliorer leur biodisponibilité, en évoluant maintenant vers des substances élicitrices afin de stimuler les défenses naturelles des plantes.

Compétences et spécificités

  • Structure et évolution des MO naturelles et anthropiques
  • Connaissance des interactions et transformations des micropolluants traces
  • Impact des constituants des eaux dans les procédés conventionnels et innovants de traitement de l’eau, chimie des oxydants, transfert de matière dans les procédés membranaires (colmatage, autopsie, procédés hybrides)
  • Méthodes thermiques et chimiques de caractérisation des biomarqueurs moléculaires et bio-géopolymères
  • Stratégies innovantes de vectorisation de phytopharmaceutiques dans les plantes
  • Procédés originaux de valorisation du carbone déchet (prétraitement biologique, bioraffinerie…)

Membres


  • Rejoignez l'IC2MP sur les réseaux sociaux !