Les sarments de vigne recèlent des trésors.

Depuis plusieurs années, Jérôme Guillard, professeur à l’Université de Poitiers travaille à un projet de valorisation de la vigne par la chimie verte, notamment de ses sarments. Ces résidus de l’activité vinicole offrent des débouchés industriels et thérapeutiques, avec des molécules naturelles à fort potentiel. retour sur des recherches prometteuses.

Lire l’article de Arnaud LERCH dans le N°160 de Plantes et Santé du mois de septembre 2015.

Page 1 : Les sarments de vigne recèlent des tresors page 1

Page 2 : Les sarments de vigne recelent des tresors 2

Page 1 et 2 : Les sarments de vigne recelent des trésors

 

Cliquer sur la photo pour grossir et lire l’article.

Les sarments de vogne recelent des tresors pages 1 et 2

Recherche

Menu principal

Haut de page