Présentes principalement dans les pays tropicaux, notamment en Thaïlande et en Inde, la mélioïdose et la morve sont des maladies infectieuses causées par deux bactéries du genre Burkholderia. Plusieurs équipes à travers le monde s’intéressent aux pathogènes qui en sont la cause étant donné le grand risque qu’ils présentent : infectiosité élevée à faible dose, transmission par des particules dans l’air, absence de vaccin prophylactique et utilisation possible comme agent du bioterrorisme.

L’étude publiée dans la revue Nature Communications a identifié de nouvelles cibles pour le développement d’un vaccin contre ces pathogènes.

Accéder à l’article

Deciphering minimal antigenic epitopes associated with Burkholderia pseudomallei and Burkholderia mallei lipopolysaccharide O-antigens