La thèse proposée s’inscrit dans le cadre du projet ANR EClock, dont l’un des objectifs est de développer de nouveaux matériaux d’électrodes pour la réduction électrochimique du CO2.

Lire la suite