ATT 3 : Vie et milieux primitifs

Animateurs : Abderrazak El Albani (PU, E2) et Laurent Grasset (MCF, E1)

Avec la création de l’IC2MP, il est clairement apparu l’opportunité de mutualiser des savoirs et des savoir-faire scientifiques locaux au profit de thèmes de recherche jusqu’alors abordés au sein de différentes équipes mais sans collaborations entre ces dernières. Les ATT doivent donc encourager ces recherches pour lesquelles la pluridisciplinarité est indispensable donnant ainsi toute sa légitimité à l’institut.

Depuis sa création, l’ATT 3 s’inscrit dans la volonté

de nombreux collègues de lever des verrous scientifiques concernant :

1) Les interactions et les interdépendances entre la matière organique (un système vivant) et la matière minérale (son environnement, son milieu).

1) Les interactions et les interdépendances entre la matière organique (un système vivant) et la matière minérale (son environnement, son milieu).

Bien que les interactions entre ces deux compartiments soient l’objet de nombreuses études, des questions fondamentales les concernant subsistent. Quelles sont leurs influences réciproques quant à leurs cinétiques propres d’évolution ? Quelles en sont les conséquences quant à la conservation des signatures minérales et organiques ? Les premiers protocoles expérimentaux déjà élaborés au sein de cet ATT pour tenter d’évaluer ces cinétiques réactionnelles ont donnés des résultats préliminaires tout à fait encourageants.

2) La meilleure compréhension de la transition entre une matière organique simple (primitive, les briques du vivant) et une matière organique complexe commençant à s’organiser.

2) La meilleure compréhension de la transition entre une matière organique simple (primitive, les briques du vivant) et une matière organique complexe commençant à s’organiser.

L’objectif est ici d’apporter de nouveaux éléments de réponse quant à la formation abiotique stéréosélective des L-acides aminés, briques essentielles des protéines. Le scénario expérimental proposé est le suivant : ensemencement d’une terre primitive achirale par un mélange d’acides aminés d’origine extraterrestre à faible excès énantiomérique, amplification de cet excès énantiomérique en solution par la formation préférentielle du cristal racémique, interaction des L-amino-acides restés en solution avec des minéraux (nontronites, pyrite…) créant ainsi des sites catalytiques chiraux, et synthèse stéréosélective des L-amino-acides du vivant catalysée par les argiles.

L’IC2MP regroupe toute les compétences nécessaires au développement de ces thèmes et l’existence de cet ATT n’est aujourd’hui dûe qu’à la volonté de nombreux collègues de mettre en commun leurs compétences de chimistes organiciens (E5), de géologues (E2), de minéralistes (E3) et de géochimistes organiciens (E1).

Le cas échéant, ces deux thèmes forts profiteront d’un réseau de collaborations opérant avec d’autres UMR.