L’équipe Hydrogéologie, Argiles, Sols et Altérations (HydrASA – E2) a comme objectif scientifique l’étude des transferts multi-échelles dans les géosystèmes de surface et sub-surface. Les activités de l’équipe s’organisent en trois thématiques :

  • Thématique 1: « Fonctionnement des géosystèmes réactifs (sols, bassins sédimentaires, aquifères, systèmes hydrothermaux et plus largement systèmes d’altération) ».
  • Thématique 2 : « Propriétés et réactivité des systèmes solutions/minéraux argileux».
  • Thématique 3 : « Spatialisation et modélisation multi-échelles du transfert réactif ».

 

Thématique 1 :

Fonctionnement des géosystèmes réactifs 

La démarche développée dans cette thématique vise essentiellement à comprendre la mise en place et le fonctionnement actuel de systèmes géologiques impliquant usuellement de fortes interactions fluides/roches. Il s’agit ici d’intégrer de nombreuses données et d’observables d’origines diverses (affleurements ou de fosses pédologiques, données minéralogiques, observations aux microscopes, données de forages/pompages etc..) dans l’objectif de décrire la transformation des roches étudiées et plus largement le fonctionnement du géosystème dans lequel elles se situent.

Cette démarche assez générique en sciences de la Terre repose toutefois dans l’équipe sur une spécificité poitevine : c’est l’identification des minéraux argileux considérés comme des marqueurs de conditions particulières de pression et de température qui va permettre de mieux comprendre la mise en place et le fonctionnement des géosystèmes étudiés.

 

Thématique 2 :

Propriétés et réactivité des systèmes solutions/minéraux argileux

L’objectif central de cette thématique est la compréhension des interactions aux petites échelles entre les minéraux naturels notamment argileux et leur environnement. Cette compréhension est approchée par des méthodologies spécifiques s’appuyant sur la modélisation (e.g., modèles thermochimiques, dynamique moléculaire), sur la synthèse de nouveaux minéraux notamment argileux et sur des compétences reconnues internationalement pour l’interprétation des signaux diffractométriques et spectrométriques (notamment dans l’infra-rouge).

 

Thématique 3 :

Spatialisation et modélisation multi-échelles du transfert réactif 

Cette thématique vise à développer des méthodologies originales et innovantes pour apporter :

  • Des descriptions quantitatives ou représentations numériques de l’organisation spatiale (2D-3D) d’un élément constitutif d’un sol ou d’une roche (pores ou phase(s) solide(s)) ou de leurs propriétés de transfert.
  • Des relations entre ces descriptions quantitatives et des propriétés de transfert macroscopiques.

Cette thématique 3 est résolument transversale aux deux thématiques précédentes puisque qu’elle va permettre d’apporter des informations et des données spatialisées qui vont contraindre (a) les synthèses géologiques envisagées dans la thématique 1 et (b) les représentations des processus mis en jeu dans la thématique 2.