L’IC2MP COMPREND 5 EQUIPES DE RECHERCHE

 

E.BiCOM : Eaux, Biomarqueurs, Contaminants organiques, Milieux

Originalités et spécifité de l’équipe :

  • Stratégies innovantes de vectorisation de phytopharmaceutiques dans les plantes
  • Structure et évolution des MO naturelles et anthropiques
  • Connaissance des interactions et transformations des micropolluants traces
  • Impact des constituants des eaux dans les procédés conventionnels et innovants de traitement de l’Eau, Chimie des oxydants , transfert de matière dans les procédés membranaires (colmatage, autopsie, procédés hybrides)
  • Méthodes thermiques et chimiques de caractérisation des biomarqueurs moléculaires & bio-géopolymères
  • Procédés originaux de valorisation du carbone déchet (prétraitement biologique, bioraffinerie,…)
  • Biomarqueurs d’exposition et gestion de cohortes humaines

Plaquette de l’équipe E1…

Lire la suite
 

HydrASA : Hydrogéologie, Argiles, Sols, Altérations

Elle travaille sur la compréhension et la modélisation des transferts dans les géosystèmes réactifs. Ces géosystèmes réactifs renvoient à une grande variété d’objets naturels de dimensions caractéristiques très différentes (Figure 1) :

  • Les minéraux argileux et leurs agrégats (du nanomètre à la centaine de micromètres)
  • Les profils de sols argileux (du centimètre à la dizaine de mètres)
  • Les grands systèmes géologiques (de la centaine de mètres à la centaine de kilomètres)

Plaquette de l’équipe E2…

Lire la suite
 

SAMCat : Du Site Actif au Matériau Catalytique

Elle est spécialisée dans le développement de matériaux catalytiques et électrocatalytiques pour des applications principalement dans les domaines de l’énergie (nouveaux carburants, production et utilisation de l’hydrogène…) et de l’environnement (traitement des effluents gazeux et de l’eau…).

Plaquette de l’équipe E3…

Lire la suite
  

Catalyse et Milieux non-Conventionnels

Contexte général des recherches

La catalyse hétérogène occupe une place primordiale dans les procédés industriels essentiellement en raison de la stabilité des catalyseurs solides mis en œuvre et de la récupération aisée des produits de la réaction permettant de développer, à grande échelle, des procédés continus ou semi-continus. L’introduction progressive du carbone renouvelable (biomasse, CO2, déchets) dans les procédés chimiques, la variabilité des matières premières (fossile et/ou renouvelable) ainsi que l’intensification des procédés ont radicalement changé le visage de la catalyse qui doit faire face aujourd’hui à de nouveaux verrous scientifiques et technologiques. En particulier, la préparation et la caractérisation de catalyseurs adaptés à ces nouvelles matières premières, la recherche et l’utilisation de milieux réactionnels alternatifs, l’élucidation et la prédiction des mécanismes réactionnels à l’échelle moléculaire et la caractérisation in situ de l’interaction catalyseur solide/milieu réactionnel/réactifs en temps réel font partie des grands défis de la catalyse moderne.

Plaquette de l’équipe E4…

Lire la suite
 

Synthèse Organique

Elle est spécialisée dans l’étude de la réactivité de composés organiques et la synthèse multi-étapes de molécules à haute valeur ajoutée. Elle possède un savoir-faire dans :

  • la synthèse multi-étapes de molécules organiques complexes
  • la connaissance des mécanismes réactionnels mis en jeu dans ces transformations
  • la caractérisation spectroscopique et l’élucidation structurale de composés organiques
  • la fonctionnalisation chimique de produits naturels
  • l’extraction et valorisation de composés naturels bioactifs

Cette équipe développe des compétences uniques déclinées selon trois axes de recherche originaux…

Plaquette de l’équipe E5…

Lire la suite

L’IC2MP dépend de deux tutelles : le CNRS et l’Université de Poitiers (UMR CNRS 7285). Cet Institut dépend des sections du CNRS suivantes : section 14 (section principale), et sections 13, 16, et 20 (sections secondaires).

L’IC2MP est issu de la fusion de tout ou partie de quatre laboratoires de Chimie et de Géosciences qui ont une reconnaissance de la part du CNRS datant d’une quarantaine d’années ; ces quatre laboratoires sont :

  • le Laboratoire de catalyse en chimie organique (LACCO ou UMR6503)
  • le Laboratoire de synthèse et réactivité des substances naturelles (SRSN ou UMR6514)
  • le Laboratoire de chimie et microbiologie de l’eau (LCME ou UMR6008)
  • le Laboratoire d’hydrogéologie, argiles, sols et altérations (HydrASA ou UMR6269)
 

L’IC2MP dispose de moyens exceptionnels :

Plateforme eaux à l’ENSIP, site expérimental hydrogéologique labellisé (SEH) et parcelles expérimentales sur le site du Deffend ; parc de gros équipements : accélérateur d’électrons, MEBs, microtomographe de rayons X, RMN, XPS ; parc important de spectromètres de masse basse et haute résolution (GC/MS, LC/MS, GC/MS-MS, LC/MS-MS, MALDI-TOF) …

 

L’IC2MP développe de nombreux partenariats avec le tissus industriel :

ADEME, ANDRA, AREVA, CNES, France Agrimer, HONDA, IFP, IRSN, LAFARGE, Pierre FABRE, OSEO, RHODIA, SANOFI, SAUR, SUEZ, TOTAL, VEOLIA,… Le montant annuel moyen des contrats privés est d’ 1 million d’euros soit environ 15 % du budget consolidé de l’Institut.

 

Des savoirs faire scientifiques et techniques

L’IC2MP couvre un continuum de savoirs faire scientifiques et techniques allant de la recherche de procédés propres incluant l’élaboration de matériaux, la synthèse et la caractérisation de molécules naturelles et synthétiques, aux procédés de dépollution, en passant par l’étude des transferts et réactivités dans le milieu naturel, notamment dans les eaux et sols.