7 octobre 2019 à 14 h 50 – Conférence du Prof. Yves LEVI, (Univ. Paris Sud)

7 octobre 2019 à 14 h 50 – Conférence du Prof. Yves LEVI, (Univ. Paris Sud) 2019-09-30T09:21:42+00:00

Project Description

Dans la Vienne, les acteurs des territoires se mobilisent pour la reconquête et la préservation de la qualité de l’eau, de la ressource en eau et des milieux aquatiques.

Dans le cadre de la signature de la charte d’engagement de ces acteurs du Schéma Départemental de l’Eau de la Vienne, il est organisé

Conférence par le Pr Yves LEVI

professeur en santé publique – environnement, Université Paris sud, Faculté de Pharmacie, UMR 8079 CNRS, Agro-Paristech, membre de l’Académie des technologies, de l’Académie nationale de Pharmacie, Correspondant de l’Académie nationale de médecine, Vice-Président de l’Académie de l’eau

le lundi 7 octobre à 14h50

Lieu : ENSI Poitiers; 1 rue Marcel Doré

Risques connus, risques émergents : Les défis sanitaires de la ressource au robinet

« Les grands progrès accomplis dans les domaines de l’analyse (chimique, microbiologique, bioessais) ont apporté une capacité nouvelle d’acquisition de connaissance et la découverte de nombreux nouveaux dangers chimiques et biologiques. Parallèlement, Les développements de la chimie moderne ou de l’urbanisme créent des conditions nouvelles de diffusion de dangers. La pression climatique apporte également des nouvelles amplifications et diffusions de dangers chimiques ou biologiques. En complément, le vieillissement des populations induit des fragilités et l’acceptabilité sociale des risques évolue selon les thèmes et les périodes (légionelles, perturbateurs endocriniens, résidus de médicaments, microplastiques…).
Les listes de contaminants découverts dans des eaux destinées à la consommation humaine ne cessent de se développer (métabolites de pesticides et de principes actifs de médicaments, nouveaux sous-produits de la désinfection, plastifiants…) nécessitant d’adopter de nouvelles actions de protection des consommateurs. Concernant les dangers chimiques, l’évaluateur de risques est confronté à des mélanges complexes, des très faibles doses et des expositions chroniques. Concernant les dangers microbiologiques, outre des domaines qui restent encore à explorer (diffusion de virus, écologie des cyanobactéries…), la gestion de l’écologie microbienne des réseaux est encore un défi pour des réseaux sans chlore et les réseaux intérieurs.
Au moment où les ressources en eau pour la production d’EDCH sont soumises à des pressions climatiques, au développement de l’utilisation des eaux usées traitées et toujours aux intrants agricoles et rejets urbains et pluviaux, c’est la prise en compte de la globalité des éléments de qualité de la ressource au robinet qui peut garantir la sécurité sanitaire des EDCH. La vision ingénierique et technologique n’est plus suffisante au regard des décalages entre les exigences d’investissements à courts termes et les évaluations de risques à moyen ou long terme.
Mais l’humilité est vraiment de mise au regard de notre incapacité à avoir pu résoudre les problématiques très anciennes des nitrates, des résidus de pesticides ou des canalisations en plomb dans les réseaux intérieurs.
En conséquence, seule l’analyse de risques objective, indépendante et collective est en mesure de guider les bonnes décisions de gestion. Elle doit disposer d’une forte base de connaissances (toxicologique, épidémiologique, chimique voire sociologique) provenant des résultats de la recherche et des études effectuées sur le réacteur global de la ressource au robinet. Il est évident que seule une ressource de bonne qualité peut garantir la fiabilité de l’alimentation des populations par une eau saine et que les populations doivent se réapproprier la protection et la réhabilitation de leurs ressources. Malheureusmeent, aujourd’hui ce n’est pas tout et il faut également agir sur les limites d’efficacité des traitements, la qualité des matériaux au contact de l’eau, les risques de malveillance ou l’écologie microbienne. »

Suivie d’une table-ronde animée par le Pr Bernard LEGUBE (IC2MP) avec la participation de représentants de : l’ARS (Agence Réginale de Santé Nouvelle-Aquitaine), l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne, Grand Poitiers, Syndicat Eaux de Vienne, la Fédération Départementale de la Pêche et de la Protection des Milieu Aquatique de la Vienne, GERPI Réserve Naturelle du Pinail, la Chambre d’Agriculture de la Vienne.

Public : ouverte aux membres de l’IC2MP et de l’Université, sur inscription auprès de bertrand.gombert@univ-poitiers.fr

New Courses

IC2MP – UMR CNRS 7285

Institut de chimie des Milieux et Matériaux de Poitiers Université de Poitiers Bât. B27 - 4 Rue Michel Brunet TSA 51106 - 86022 Poitiers cedex

Phone: +33 (0) 5 49 45 36 24

Web: http://ic2mp.labo.univ-poitiers.fr/